L’art à la cour de Bourgogne

70,00


Les ouvrages étant d'occasion, nous ne proposons pas l'achat immédiat.
Vous souhaitez acquérir cet ouvrage ou simplement obtenir des informations (état, frais de port, modalités..) et photos complémentaires, n'hésitez pas à nous contacter au 03 85 32 24 17 ou nous envoyer un email à contact@librairieanciennedecluny.fr.

=> Plus d'informations sur cette page.

Le mécénat de Philippe le Hardi et Jean Sans Peur (1364-1419)

Ce catalogue accompagne l’exposition commémorant, au musée des Beaux-Arts de Dijon, le sixième centenaire de la disparition de Philippe le Hardi (1342-1404), frère de Charles V et premier duc de Bourgogne de la maison des Valois. L’extraordinaire floraison artistique que connut cette période, à la faveur des nombreux échanges entre les cours princières de France et des Pays-Bas, trouva une expression toute particulière à la cour de Bourgogne. Le goût des ducs pour le faste et la préciosité se traduisit par un mécénat brillant grâce auquel peintres, sculpteurs et orfèvres purent déployer pleinement leurs talents. Des réalisations architecturales remarquables furent entreprises, tant en Bourgogne que dans les Pays-Bas ou à Paris. La plus prestigieuse d’entre elles, la chartreuse de Champmol, fut l’un des chantiers artistiques les plus importants de cette époque, puisqu’elle fut le berceau d’œuvres d’une qualité aussi exceptionnelle que les sculptures de Claus Sluter et les peintures de jean de Baumetz, Melchior Broederlam et Jean Malouel. Synthèse des connaissances les plus récentes en ce domaine, ce catalogue fait le point sur la commande artistique en Bourgogne. Il met également en évidence la postérité de ce foyer artistique majeur, en évoquant l’école de sculpture qui prolongea l’œuvre de Sluter et en donnant un aperçu des trop rares peintures qui nous sont parvenues.
Rare

UGS : 51254678736 Catégorie : Étiquettes : , ,

Description

L’art à la cour de Bourgogne
Le mécénat de Philippe le Hardi et Jean Sans Peur (1364-1419)

Ce catalogue accompagne l’exposition commémorant, au musée des Beaux-Arts de Dijon, le sixième centenaire de la disparition de Philippe le Hardi (1342-1404), frère de Charles V et premier duc de Bourgogne de la maison des Valois. L’extraordinaire floraison artistique que connut cette période, à la faveur des nombreux échanges entre les cours princières de France et des Pays-Bas, trouva une expression toute particulière à la cour de Bourgogne. Le goût des ducs pour le faste et la préciosité se traduisit par un mécénat brillant grâce auquel peintres, sculpteurs et orfèvres purent déployer pleinement leurs talents. Des réalisations architecturales remarquables furent entreprises, tant en Bourgogne que dans les Pays-Bas ou à Paris. La plus prestigieuse d’entre elles, la chartreuse de Champmol, fut l’un des chantiers artistiques les plus importants de cette époque, puisqu’elle fut le berceau d’œuvres d’une qualité aussi exceptionnelle que les sculptures de Claus Sluter et les peintures de jean de Baumetz, Melchior Broederlam et Jean Malouel. Synthèse des connaissances les plus récentes en ce domaine, ce catalogue fait le point sur la commande artistique en Bourgogne. Il met également en évidence la postérité de ce foyer artistique majeur, en évoquant l’école de sculpture qui prolongea l’œuvre de Sluter et en donnant un aperçu des trop rares peintures qui nous sont parvenues.

Plus d’informations

Rare
70€

SKU: 51254678736

Date: 11/06/2021
Mise à jour: 14/10/2021

Theme BCF By aThemeArt - Proudly powered by WordPress .
BACK TO TOP