Semaine du 30 août 2021

Nouveautés de la semaine 

Cézanne [text]La vénération qui entoure Paul Cézanne (1839-1906) depuis plus d'un siècle a paradoxalement préservé le mystère de son génie.. Son oeuvre, commentée à l'infini, n'en est pas moins restée un territoire sacré, qu'il s'agit avant tout aujourd'hui de réapprendre à voir. Tel est le but de cette rétrospective, organisée par la Réunion des musées nationaux, le musée d'Orsay, le Philadelphia Museum of Art et la Tate Gallery de Londres, un siècle après la première exposition consacrée à Cézanne, chez Ambroise Vollard en 1895, et près de soixante ans après la dernière commémoration parisienne, en 1936. Rassemblant deux cent trente peintures, aquarelles et dessins représentatifs de son oeuvre, et en retrace les principales évolutions stylistiques, des toiles sombres et violentes des débuts et des peintures lumineuses proches de l'impressionnisme qui suivirent jusqu'aux tableaux de la maturité, qui ne peuvent être reliés à aucun modèle, en passant par ceux de la période constructive. Elle révèle aussi la permanence souveraine du travail de Cézanne, les mêmes thèmes (montagne Sainte-Victoire, baigneuses, natures mortes ... ) revenant sans cesse hanter ses doutes comme ses certitudes, sa recherche solitaire de la vérité et de l'essentiel. Elle nous montre un homme habité d'une inextinguible soif de perfection doublée d'une capacité de travail exceptionnelle, un homme à l'unique passion, à l'unique raison de vivre : la peinture. Un artiste enfin qui marquera tous les peintres qui lui succéderont, conscients de son rôle de prophète et de "l'absolu bouleversement de l'art de peindre" (Thadée Natanson) qu'il avait apporté.[/trext] Réunion des Musées Nationaux

 

Theme BCF By aThemeArt - Proudly powered by WordPress .
BACK TO TOP